Derniers délais pour votre déclaration d’impôts

Le délai pour remplir sa déclaration d’impôts s’écoule bientôt dans la plupart des cantons. Les contribuables en retard doivent réagir rapidement sous peine de sanctions et intérêts moratoires.

L’approche de la date butoir de la déclaration d’impôts fait trembler plus d’un contribuable. Selon l'Administration cantonale des impôts, plus d’un tiers des contribuables suisses rendent leur déclaration d'impôt en retard.

Ci-dessous, nous vous offrons quelques conseils pour vous éviter les fâcheuses conséquences .

 

Conseil no 1 : prolonger le délai pour la déclaration d’impôts

Quel est le délai pour remplir la déclaration d’impôts ?

Les conditions pour l’envoi de la déclaration d’impôts varient d'un canton à l'autre. En principe, la déclaration d’impôts doit être remise à l'administration fiscale compétente, dûment signée et accompagnée de toutes les pièces justificatives d’ici au 15 mars (p. ex. pour le canton de Vaud).

Comment puis-je prolonger le délai pour la déclaration d’impôts ?

Pour la faire valoir, vous devez déposer une demande de prolongation de délai avant la date butoir. Dans la plupart des communes, un guichet en ligne permet d’effectuer cette formalité :

 

Jusqu’à quelle date est-il possible de prolonger le délai ?

Les conditions relatives au dépôt de la déclaration d’impôts différent d'un canton à l'autre. Pensez à vous renseigner auprès de votre administration fiscale ou du canton compétent.

Et si je manque le délai pour le dépôt de la déclaration d’impôts ?

Si vous manquez de déposer une demande de prolongation, les conséquences peuvent être fâcheuses pour vous. Pour commencer, l’autorité de taxation vous adressera une sommation. Si vous ne remettez pas de déclaration d’impôts suite à cette sommation, le service des contributions établira votre situation fiscale sur la base d’estimations : il estimera vos revenus et votre fortune selon ses propres hypothèses. Dans ce cas de figure, les estimations sont souvent trop élevées. Conséquence : vous allez payer trop d’impôts. 

Toutefois, vous avez un délai de 30 jours pour contester l’estimation de l’administration fiscale. Vous devrez par conséquent prouver que l’autorité a manifestement eu tort et la déclaration d’impôts manquante reste exigible.

Quelles pièces dois-je fournir pour la déclaration d’impôts ?

Dépenses professionnelles, pensions alimentaires, primes d'assurance et plus : pour faire valoir une déduction, vous devez fournir les justificatifs correspondants.

Conseil no 2 : consulter un conseiller fiscal

Que vous demandiez une prolongation d’impôts ou non : il peut être intéressant de faire appel à un conseiller fiscal. 

Dans quels cas est-il intéressant de consulter un conseiller fiscal pour la déclaration d’impôts ? 

  • Vous souhaitez savoir si vous n’avez pas fait d’erreur ;
  • Vous avez une situation fiscale complexe ;
  • Votre situation fiscale a changé ;
  • Vous n’avez pas envie de vous pencher sur les impôts ;
  • Vous souhaitez gagner du temps.

Conseil no 3 : si vous ne pouvez pas respectez pas les délais, ne restez pas sans réponse

Le dépôt de la déclaration d'impôt dans les délais prescrits est bien souvent difficile à respecter. Pour de nombreuses raisons, mais particulièrement pour les indépendants ou les entrepreneurs, les administrations fiscales sont relativement flexibles et compréhensives. Celles-ci vous accordent des délais supplémentaires et des arrangements de paiement, pour autant que vous vous manifestez auprès de leurs services. Sans réponse de votre part, vous paierez non seulement des frais et des intérêts qui peuvent être conséquents, mais également plus d'impôts que prévu en cas de taxation d'office. Sans compter qu'une mauvaise réputation auprès du fisc est à éviter absolument, sinon toutes vos déclarations fiscales futures seront passées au peigne fin.

 

Avez-vous des questions ou avez-vous besoin d'aide concernant votre déclaration d'impôts ?

NOUS CONTACTER

Imprimer